Channa pulchra

Le Channa pulchra est une espèce assez proche de Channa ornatipinnis. Channa pulchra peut atteindre environ 25 cm. La femelle est un peu plus grosse que le mâle.

Il a la même zone de répartition que C. ornatipinnis mais il occupe des eaux plus calmes. Il est originaire de Birmanie, de la rivière Sitang et sud de l’Irrawaddy plus précisément.

Photo Eric Er

C’est une espèce assez agressive et il est difficile de former un couple. Il faut parfois s’y reprendre à plusieurs fois avec les mêmes poissons pour y arriver. Il faut bien observer les poissons pour pouvoir isoler les dominés avant que des blessures trop profondes n’arrivent. On peut si l’occasion se présente commencer avec un groupe de jeunes, 4 ou 5, et les laisser grandir ensemble. En général les deux derniers sont un couple. Une fois formé, ils pourront rester ensemble tout au long de l’année.

Il faudra alterner une période plus fraiche en hiver autour de 18 °C avec une période estivale autour de 26/28°C pour recréer les conditions naturelles et essayer de les reproduire. Si cela arrive la femelle va pondre les oeufs en surface dans un endroit calme. Les alevins une fois éclos seront sous la surveillance des parents mais devront se débrouiller seuls pour se nourrir. Il faudra alors distribuer des nauplies d’artemia pour le démarrage. Mais le développement est rapide et bientôt les vers de vases, artémias et moules broyées suffiront pour les nourrir.

Channa pulchra mangera pratiquement toutes les nourritures carnées proposées mais avec une prédilection pour les insectes et vers de terre.

                                                                                                  C. pulchra adulte. Photo Antoine Busin.

 

Femelle C. pulchra.                                                             

Mâle C. pulchra avec ces jeunes.                                                                                              Parent et un jeune, photo Antoine Gontier