Channa aurantimaculata

C’est une espèce qui peut atteindre 50 cm et qui a besoin d’un grand bac d’environ 600 litres pour un couple adulte, même si ce ne sont pas de gros nageurs.
Originaire du nord est de l’Inde, dans le bassin du Brahmapoutre, les Channa aurantimaculata supportent une période chaude autour de 27/28°C en l’été alors qu’en hiver, la température pourra descendre autour de 13 °C voir un peu moins.

Dans la nature il vit dans des marées où la température de l’air peut descendre en plein hivers à 5 °C et le niveau d’eau baisse énormément.  Pour ce protéger les Channa vont chercher des galeries creusées par des crabes ou d’autres animaux et vont y passer la saison sèche. Ils peuvent s’enfouir dans l’eau boueuse jusqu’à 1, 5m de profondeur. 

La reproduction a lieu lorsque les températures et les eaux remontent lors de la mousson en été. 

La femelle va alors pondre des oeufs que le mâle va récupérer dans sa gueule et incuber. Il s’immobilise alors sous la surface prenant une forme arqué, si l’on a pas vu l’accouplement, on peut croire que le poisson est malade… Au bout de quelques jours il lâchera en surface les jeunes qui resteront groupés.

La femelle va alors nourrir les alevins en pondant des oeufs stériles. Les deux à trois cent jeunes Channa vont vite grandir et en trois mois pourront atteindre une taille de 5cm.
Poissons, vers de terre, insectes mais aussi moules, crevettes en aquarium, ils mangent pratiquement tout type de nourritures carnées.

                                                                           Photo d’un accouplement.  Dirk Wojtkowiak.

Si vous souhaitez acquérir cette espèce, former un couple est ce qui est le plus intéressant à observer, vous avez alors deux possibilités. Soit trouver des jeunes et débuter avec un groupe de 4 ou 5 poissons. Vous les ferez grandir ensemble en surveillant à partir d’une dizaine de centimètres qu’il n’y ait pas de bagarres. Vous enlèverez au fur et à mesure les jeunes dominés. Au bout de quelques semaines il ne devrait rester que deux poissons et si ils s’entendent bien vous aurez alors un couple. 

L’autre possibilité et de se procurer des sujets plus âgés, au moins 15 cm. La formation du couple est alors beaucoup plus rapide mais aussi parfois plus violente. Dans ce cas, on met deux adultes ensemble et l’on observe le comportement des poissons. Si ils s’observent sans s’infliger des morsures on peut penser qu’au bout d’une heure il y a de fortes chances que l’on ait un couple. Si au contraire une bagarre éclate très rapidement c’est plutôt mauvais signe, il faut alors trouver un autre partenaire…                             

                                                                                                                       C. aurantimaculata. Photo Eric Er        

Channa aurantimaculata adulte. Photo Jérôme Blanc.