Channa andrao

Channa andrao.Photo Fishplore.com

Aussi appelé sp ‘Assam’ ou sp ‘lal cheng’ ou encore bleheri blue, c’est un des plus petits Channa connu. Il fût décrit et renommé Channa andrao en 2013 par le Dr Ralf Britz. Il atteint une douzaine de centimètres à taille adulte.

Il serait originaire de la rivière Sangosh Raidak, un affluent du fleuve Brahmapoutre.

C’est un des rares Channa que l’on peut maintenir en groupe dans un bac d’au moins 200 litres. Pour un couple seul, un bac de 120 litres peut suffire.

En été on conseille de ne pas dépasser les 25°c;  il ne supporterait pas les hautes températures mais je l’ai déjà maintenu autour de 28 °C sans soucis.

L’hiver on descendra la température autour de 18°C pour son bien être et pour essayer de le reproduire. On réduira aussi les apports de nourriture et les changements d’eau.

Les reproductions sont rares mais pas impossibles. Pour y parvenir on donnera au couple une alimentation variée et de bonne qualité notamment sous forme de nourritures vivantes comme des insectes, larves et vers en plus. C’est un incubateur buccal, c’est le mâle qui se charge de cette tâche.

La femelle montera la garde durant l’incubation puis une fois fini, elle va nourrir les jeunes avec des oeufs stériles. On pourra leur distribuer des vers grindals, nauplies d’artémias et tout autres proies vivantes de petites tailles en complément. 

Quand les jeunes seront un peu plus grands et autonomes   , on pourra nourrir deux à trois fois par jour puis on espacera au fur et à mesure de leur croissance les repas. Plus le nourrissage est régulier et copieux (à condition que tout soit consommé) plus les jeunes vont grandir vite. 

 

Jeune C. andrao. Photo Christopher Landragin

On peut l’héberger avec d’autres poissons de taille moyenne comme des Colisa et Puntius si l’on veut rester avec des poissons de la même région. Par contre les crevettes même grosses ne sont pas conseillées. Lors de la mue, elles sont trop vulnérables et vont finir dans leurs estomacs….

Si une reproduction a lieu, il faudra laisser le couple seul pour ne pas qu’il s’attaque aux autres habitant du bac.

C’est un Channa très coloré que vous n’aurez pas de mal à vous procurer en animalerie.

Ci dessous vous trouverez un protocole pour essayer de reproduire vos Channa andrao, celui ci est à réaliser de préférence

entre novembre et mars

Protocole de reproduction selon Christopher Landragin:

– Simuler la saison sèche en vidant une grande partie de la cuve de son eau, laisser minimum 8cm.

-Une fois la cuve vider, y rajouter des feuilles sèches pour augmenter les tanins dans l’eau.

-Arrêt du chauffage et de la filtration, seul l’éclairage reste en marche

-Ne rien faire dans la cuve pendant un minimum de 2 mois, il faut juste faire attention de ne pas descendre en

dessous de 17/18°C.

-A la fin de ces deux mois on rempli 50% de la cuve d’eau neuve, puis deux jours après on vide 30% et l’on rempli

la cuve à 100%

-Pendant 2 semaines et tout les deux jours, on effectue un changement de 30 à 40% d’eau. Remettre en route le chauffage et la pompe.

-Pendant cette période on nourrit exclusivement les poissons de vers et autres insectes vivants pour stimuler la nouvelle saison, un repas par jour en diversifiant un maximum.

-Dans la semaine qui suit si tout c’est bien passé, vous pourrez apercevoir vos Channa en train de parader….

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeunes andrao avec un des deux parents. Photos Christopher Landragin