Channa bleheri

On le trouve dans le cours supérieur de la rivière Dibu dans le bassin du Brahmapoutre. C’est une espèce qui fût découverte en 1987 par Heiko Bleher qui lui donna son nom.

Il fait partie des petits Channa mais avec le temps il peut atteindre les 20 cm et avoir un corps assez massif. Ce n’est pas un Channa très actif et un bac de 200 litres me semble bien adapté pour un couple.
Sa répartition géographique étant proche de l’Himalaya il supporte des températures assez basses autour de 8°C en hiver. En été on pourra monter à 26/28°C sans que cela ne lui pose de problèmes. Cette alternance de saison et de gros changements d’eau l’été aident à la ponte. La quantité de nourriture sera en rapport avec la température et l’activité des poissons.

Il apprécie les insectes, vers, toutes les nourritures congelées et ne semble pas naturellement se nourrir de poissons. Il faut éviter de nourrir avec des aliments trop riches comme le coeur de boeuf.

D’autres poissons, assez gros pour ne pas qu’ils servent de proies, pourront cohabiter avec nos bleheri.

On peut trouver chez les importateurs plusieurs variations de couleurs tel que le Channa sp. bleheri “Chocolate” sans doute originaire d’une autre zone géographique.

Il faut se méfier de ces appellations utilisées souvent pour vendre les poissons plus chers.
C’est un Channa très coloré et assez commun dans les animaleries.

Photos Jérôme Blanc.

Quelques heures après la ponte. Photo Alexandre Letertre.

Couple en train de pondre. Photo Alexandre Letertre.