Erreurs fréquentes

Crâne de C. stewartii mort sans doute de vieillesse . Photo Jérôme Blanc

En respectant ces quelques points vous pourrez limiter les principales causes de mortalité chez les channas.

Voici quelques erreurs fréquentes commissent quand on commence la maintenance des channas.

La mauvaise couverture du bac. Les channas sont des experts pour sauter hors du bac et il faut bien colmater toutes les possibilités de fuites au risque de retrouver au sol un de vos poissons. Dans le meilleur des cas vous arriverez à temps pour sauver un poisson( voir la fiche que faire en cas de saut hors du bac), mais la plus par du temps il est trop tard et on retrouve le poisson sec ou mal en point au sol. Donc attention à bien boucher toutes les ouvertures, au niveau des passages des tuyaux et câbles et des ouvertures pour la nourriture.

Mettre les poissons dans un bac pas suffisamment équilibré. On peut se retrouver avec un pic de nitrites quelques jours après l’arrivée des poissons. Cela s’explique par une population bactérienne pas encore suffisamment développée, celle ci doit ‘digérer’ une forte quantité de déchets dû à arrivée des poissons et aux nourrissages copieux. Cela entraine l’apparition rapide de nitrites pouvant entrainer la mort des poissons. Si cela vous arrive, il faut faire un changement d’eau d’environs 30% et stopper la nourriture. Certains produits du commerce sont très efficaces pour éliminer les nitrites cela peut sauver vos poissons. Il vous faudra également tester l’eau tous les jours pour évaluer l’évolution du taux. Ne nettoyez pas votre filtre pour ne pas finir de déstabilisé les bactéries et laissez votre bac s’équilibrer doucement.

Gérer l’agressivité. Seul quelques espèces sont peu agressives envers leurs congénères. Il faut donc prévoir un aquarium en réserve et ou des séparations avant l’arrivée des nouveaux poissons. Cela vous permettra d’isoler un individu dominé ou blessé. Avec les espèces de tailles moyennes ou grandes, les blessures peuvent vites devenir graves et il ne faut pas hésiter à séparer les poissons dés que l’on voit un poisson en difficultés.

Limiter la nourriture, pour ne pas que les poissons deviennent trop gras. Cela diminue le système immunitaire du poisson.